« Je n’y arrive pas, c’est plus fort que moi, je ne peux pas faire autrement, je me sens incapable, même avec mon bac + 5, vais-je y arriver ?, est-ce que je le mérite ?, est-ce possible ? ». Combien de situations avez-vous vécues dans lesquelles, malgré vos compétences, vous n’arriviez pas à atteindre votre objectif ? Alors que, pourtant, certains réussissent dans les mêmes cas… Quelque fois, ils sont même moins qualifiés et la réussite leurs semble naturelle, même presque facile ! Que se passe-t-il dans ces cas-là ? Si ce ne sont pas leurs compétences qui font la différence, mais alors, où vont ils chercher leurs ressources pour atteindre la réussite ?

La baguette magique, qu’ils utilisent, s’appelle « La connaissance de soi/Se connaître soi-même ». En effet, ils font d’abord appel à leurs propres capacités personnelles avant de faire appel aux compétences qu’ils ont apprises.

 

La méconnaissance de soi

En effet, en Europe, le développement humain a été porté énormément par la science. C’est donc notre côté cartésien qui a pris le dessus sur notre côté émotionnel. N’arrivant pas à rationaliser nos propres émotions (ce qui est normal car les émotions sont irrationnelles, hé hé !), l’être humain a donc décidé de s’en couper, en les étouffant et en les mettant de côté. Ce qui, bien sûr, ne fait que repousser le problème, sans le résoudre…Résultat, aujourd’hui, nous sommes devenus des robots dénoués de sens, d’émotion et de sentiment… Et, dans le monde du travail, avec le Taylorisme, c’est encore pire : démotivation, désengagement, frustration, burnout, arrêt maladie, … En bref, une belle routine d’autodestruction qui arrive, aujourd’hui, au bout de son efficacité. Couplé à cette dynamique, l’humain a développé ses connaissances et ses savoir-faire grâce à l’école et les formations post-bac et en entreprise, toujours sans vraiment se soucier des composantes personnelles, émotionnelles et humaines de l’Homme… Ce qui nous donne la construction suivante :

Se Connaître Soi MêmeL’acquisition des savoirs, des savoir-faire et des compétences techniques et professionnelles est construite sur aucune fondation vraiment solide… Effectivement, avant d’être un professionnel compétent, nous sommes, avant tout, des êtres humains avec une personnalité, une histoire, des expériences, des blessures, des failles, … qui influencent énormément nos performances professionnelles quotidiennes. En ne prêtant pas attention à ces paramètres-là, nous sommes, malgré nous, manipulés et dépendant de nos propres états d’âme et nos propres états émotionnels et psychologiques…

Heureusement, comme rien n‘est figé chez un être humain, il n’est jamais trop tard pour réagir ! Et, aujourd’hui, ce beau chemin darwiniste nous pousse encore à voyager toujours plus loin, telle est la volonté immuable de l’Homme pour nous recentrer sur nous-même et en savoir plus sur nous-même. L’être humain adore et a même besoin d’aller chercher toujours au-delà des limites, alors allons voir ce qui s’y trouve !

 

Utilité de mieux se connaître soi-même ?

Comme nos fondations les plus importantes de notre être sont les paramètres de notre personnalité, il serait intéressant de mieux les connaître pour pouvoir mieux agir dessus et ainsi évoluer et grandir plus facilement. Certes jusqu’à maintenant, nous avons fait sans, mais l’être humain aime avancer au-delà des frontières connues. Donc, tout bouge ! Et puis, comment voulez-vous piloter un bateau si vous n’avez ni gouvernail, ni voile et ni moteur ? Si vous trouvez, dites-le moi.

Se connaître soi-même permet donc de :

En bref, la vie devient d’une simplicité élémentaire car vous pilotez enfin votre navire personnel avec les bons outils, adaptés à votre rythme, vos besoins et votre vision du monde.

 

Comment apprendre à mieux se connaître soi-même ?

Pour faire simple, toutes les méthodes qui travaillent sur la programmation cognitive, comportementale et émotionnelle vous apporteront des outils efficaces pour apprendre à mieux vous connaître vous-même : les médecines alternatives (hypnose, pnl, coaching, reiki, …), les neurosciences, le développement personnel, …L’idée est simple : il n’y a qu’une seule personne qui est bien placée pour savoir ce qui est bon pour vous-même. Qui est-ce à votre avis ??? Et oui, c’est bien vous-même ! Il n’y a donc pas de solution magique ou miracle, il y a simplement 3 règles de base à connaître avant de s’engager dans cette démarche :

 

Comment vous connaissez-vous ?

Voici quelques questions qui vous donneront une bonne idée de l’état actuel des choses :

Dans votre vie professionnelle :

Dans votre vie personnelle :

– Confiance en soi ? Image de soi ? Amour de soi ? Estime de soi ?
– Se connaître soi-même ?
– Gestion de vos émotions ? Gestion du stress ?
– Gestion de vos pensées ?

Résultats :

C’est qu’effectivement, il serait nécessaire pour vous de faire un travail sur votre personnalité et apprendre à mieux vous connaître pour enfin atteindre un épanouissement durable dans votre vie personnelle et professionnelle !

Bonne nouvelle :

Comme tout est possible et que tout peut changer, il n’est jamais trop tard pour faire évoluer votre vie et votre personnalité, quelque soit vos expériences de vie ! C’est à vous de jouer !

Si vous souhaitez approfondir vos recherches, je vous renvoie vers notre article Connaître ses blessures est une force.